Accueil
Origines_musee
Collections
Visite virtuelle
Expo 2016
Donations
Partenaires
Nuit des musées 2015
JEP2015
8dec2015
Mur d'affiches
Horaires
Tarifs
Accès
origines
Adhésions
Dessin
Animations
Patois
Contacts

Les Patoisants

Los Amis du Dzordzes » et

la Fédération du francoprovençal

Depuis juin 2013, les patoisants d'Amplepuis et Ranchal ont rejoint cette Association qui s'est créée pour favoriser les relations entre les groupes de l'Ain, de la Drôme, de l'Isère, de la Loire et du Rhône qui, à la différence des Savoyards, pratiquaient leurs activités de façon isolée. Ainsi regroupés, ils pourront être des interlocuteurs reconnus pour l'Education Nationale, la Région (qui a adopté le 9 juillet 2009 une délibération en faveur du francoprovençal et de l'occitan)  les fédérations de patois savoyardes, suisses et italiennes et le Groupe  International de Travail (Académie du francoprovençal).


Cette fédération a pour buts la coordination des activités des associations et des groupes culturels s'intéressant au francoprovençal, la conservation, la diffusion, la valorisation et la transmission de la culture et de la langue francoprovençales.


9 associations ou groupes ont adhéré lors de l'Assemblée Générale constitutive, Un Bureau a été élu où Yvette PONTET-FARGEOT exerce la fonction de Trésorière Adjointe. C'est elle qui, tantôt accompagnée, tantôt relayée par Michel PONTET, Claude JOLIVET et René CORGIER, représente « Los Amis du Dzodzes »  et donc le GRAHA auquel ils sont rattachés.


La Fédération a déposé un projet dans le cadre de « Mémoires du XXème siècle en Région Rhône-Alpes » qui a été retenu et subventionné. Il s'agit de réaliser un inventaire raisonné des données existantes auprès de toutes les associations connues œuvrant en francoprovençal : étude des noms de lieux, des chansons, textes, activités diverses, spectacles vivants, enregistrements, etc... La mise en route de cette collecte a été préparée par une journée de formation le 27 mars 2014 à laquelle ont participé Yvette PONTET-FARGEOT, Michel PONTET et Claude JOLIVET ainsi que Claude MICHEL. Les Universitaires présents ont expliqué les méthodes à utiliser pour cette tâche et présenté un tableau où les documents seront enregistrés. Ensuite des réunions ont commencé à avoir lieu dans différents points de l'aire géographique considérée.


Ce fut le cas le vendredi 13 février en Mairie d'Amplepuis pour les groupes de la Loire et du Rhône. Etaient présents, outre 13 « Amis du Dzordzes » et 7 représentants d'autres groupes, Claude LONGRE, le Président de la Fédération, les Universitaires  Claudine FRECHET (de l'Institut Gardette), Bénédicte PIVOT et Michel BERT, ainsi que René PONTET, Maire d'Amplepuis et Dominique GOUILLY, Présidente du GRAHA. Jean-Baptiste MARTIN, conseiller scientifique Rhône-Alpes pour les langues régionales était, quant à lui, excusé.


Michel PONTET ouvre la séance, permet à chacun de se présenter, évoque la mémoire de Georges BOURBON, initiateur du groupe de patoisants d'Amplepuis et Ranchal  et souhaite un bon travail à tous les participants.

Monsieur le Maire présente les atouts économiques et touristiques de sa commune.

Claude Longre rappelle que le francoprovençal vient du latin et qu'il est présent depuis de très nombreuses générations en France, principalement dans la Région Rhône-Alpes mais aussi en Suisse et en Italie. C'est d'ailleurs pour cela que se déroule chaque année à la fin de l'été, alternativement dans les 3 pays, une Fête Internationale du Patois à laquelle participent « Los Amis du Dzordzes, selon leurs possibilités. Sont données alors aux personnes présentes toutes les explications nécessaires pour mener à bien la collecte des documents francoprovençaux présents dans chaque groupe. « Los Amis du Dzordzes » ont commencé ce travail minutieux et vont le poursuivre au cours de cette année.


Sachez aussi qu'en fin d'année 2014, des patoisants sont intervenus, avec le Centre Sociel, dans le cadre du Temps d'Activités Périscolaires, auprès d'élèves de l'école du « Petit Prince ». Pendant 7 semaines, à raison d'une heure environ le vendredi après-midi, avec 2 groupes successifs,  ils ont proposé une « Présentation et Initiation au francoprovençal et à la vie d'autrefois, dans le cadre d'une découverte et d'une ouverture culturelle ».


                                                            Annie ROCHE et Claude JOLIVET